Diminution des prix de l’immobilier à Lyon

Catanéo > Articles > Tendances du marché > Diminution des prix de l’immobilier à Lyon
achat immobilier

Diminution des prix de l’immobilier à Lyon

Cet été, l’immobilier ancien à Lyon a perdu en valeur. C’est d’ailleurs le cas dans 2/3 des grandes villes françaises (plus d’informations ici). Cette décôte de –1 % des prix est aussi liée à la diminution du nombre de transactions. Récemment, les notaires avaient déjà confirmé la stabilisation du marché avec une baisse des ventes. 2017 avait été une année record : quasiment un million de transactions pour la France entière. En 2018, le nombre d’opérations immobilière a donc diminué d’un trimestre à l’autre. En cause : il y a moins d’acheteurs. Les raisons : beaucoup de ces acheteurs sont passés à l’action ces dernières années. Aussi, la suppression des aides d’accession au logement pour les primo-accédants.

C’est le moment d’acheter

Cette baisse du volume de transactions signifie que les vendeurs ont plus de difficulté à vendre. Le prix de vente final correspond rarement au prix affiché et les délais de vente sont rallongés. Ce sont donc les acheteurs qui sont en situation de force pour négocier. D’ailleurs, l’observatoire LPI Seloger évalue cette marge de négociation à 4% à fin aout pour la France entière, en l’estimant à 3,3% pour les appartements et à 4,6% pour les maisons.

Des disparités géographiques

Selon les villes en France et même selon les quartiers d’une même ville, ces résultats varient. A Lyon, des quartiers restent très très demandés : Croix-Rousse, Presqu’île, 6ème arrondissement et il y a toujours très peu de biens à la vente. En ce sens, les acheteurs auront un pouvoir de négociation très limité. En revanche, dans des villes “moins tendues” à proximité de Lyon comme Villeurbanne ou Bron, ce pouvoir de négociation est renforcé.

Quelles perspectives de valorisation ?

Là encore, cela dépend essentiellement de la zone géographique. Dans les quartiers tendus, l’élasticité des prix est moindre et la valeur plus sûre. Investir dans le centre-ville de Lyon offre donc une certaine forme de sécurité sur la valeur intrinsèque du bien. Si les conditions d’achat se durcissent, le nombre d’acheteurs diminuera encore et donc les prix continueront de diminuer. A contrario, si la dynamique française générale se relance avec de la croissance, une augmentation du pouvoir d’achat et donc des conditions de financement favorables pour les acheteurs, les acheteurs seront plus nombreux. Il est aujourd’hui impossible de garantir une tendance favorable ou défavorable sur ces perspectives. Toutefois, notre analyse en tant qu’expert du marché immobilier lyonnais est favorable. En effet, Lyon est une ville qui “bouge”. De nombreux projets de construction, d’entreprises qui s’installent, de transports etc. sont en cours. La population augmente sans cesse. Ainsi, la dynamique globale de la ville est très positive depuis de nombreuses années. Nous sommes persuadés que cette dynamique a un impact positif sur la sécurité du marché immobilier et que tant que lyon sera une ville “bankable”, l’immobilier lyonnais, sera lui aussi, “bankable” et un bon pari pour l’avenir.

Chez Catanéo, nous accompagnons et conseillons nos clients dans l’intégralité de leur opération.

Nous prévoyons et synchronisons toutes les variables pour construire pas à pas, leur projet immobilier en fonction de leurs objectifs. En tant qu’investisseur débutant : faire appel à nos services permet de déléguer, gagner du temps, de la sérénité et de l’argent. Nous visons 7 % de rendement sur chaque opération lyonnaise, tout en incluant nos honoraires. Vous bénéficiez de notre expérience et d’un service clé en main (recherche du bien, travaux, aménagement et décoration, montage juridique et fiscal, gestion locative) afin que votre opération soit une réussite.

Contactez-nous pour nous faire part de votre projet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *